Apprendre la pêche au coup

La pêche au coup est l’une des techniques les plus simples et les plus faciles pour commencer la pêche. Elle est praticable toute l’année et permet de découvrir rapidement le plaisir d’attraper un poisson. C’est également la méthode qui vous permet d’acquérir les basiques et les logiques d’approches qui vous suivront dans la découverte d’autres techniques. Si vous êtes intéressés, voici comment apprendre la pêche au coup.

Quel matériel pour débuter la pêche au coup ?

À l’instar des autres types de pêche, la pratique de la pêche au coup nécessite un peu de matériel. Ainsi, le matériel de pêche au coup se compose essentiellement du fil, de la canne, du flotteur, de l’hameçon, de l’appât et de l’amorce.

S’agissant de la canne à pêche au coup, il est conseillé de choisir un modèle léger en fibre de verre ou en carbone à emboitement. Il existe deux types de cannes sur le marché : la canne à pêche au coup télescopique et la canne à emboîtement. L’idéal est d’opter pour une canne à pêche au coup à emboîtement en carbone entre 7 et 9 mètres. En effet, ce matériel de pêche au coup est bien plus rigide et plus léger que la canne télescopique. Ce matériel de pêche pour débutant vous offre aussi l’avantage de la distance de pêche. Ainsi, grâce aux emboîtements, vous pouvez choisir de pêcher à 5 mètres du bord avec une canne de 9 mètres. Ce qui n’est vraiment pas possible avec une canne télescopique de 9 mètres.

Pour réaliser la pointe de canne, vous pouvez utiliser un scion rigide en carbone ou à élastique intérieur. Vous pouvez aussi choisir un cross pour fixer un élastique.

Un autre matériel de pêche pour débutant est le flotteur fusiforme. C’est un indicateur de touches qui vous indiquera donc la touche.

La réalisation de la pêche au coup

Pour apprendre la pêche au coup, vous aurez besoin de faire le montage de la ligne. Celui-ci dépendra du lieu où vous envisagez faire la pêche. Ainsi, pour pêcher en eau calme, il est conseillé d’opter pour la ligne légère montée sur 10/100 avec un bas de ligne en 8/100. Pour les plombs, il faudra choisir les plombs en chapelet ou le plomb still. Dans ce cas la disposition des plombs sur une ligne se fera avec une pince.

Si vous choisissez de pêcher en rivière, le flotteur devra être plus fort en plombage. Il vous en faut donc un plus gros avec un fil de diamètre compris entre 10 et 12/100. Pour la disposition des plombs sur une ligne, il est conseillé de ne pas trop serrer ceux-ci.

Après le montage de la ligne, il faut maintenant passer au sondage et à l’amorçage des actions de pêche. Il s’agira ici de mesurer et de régler le flotteur à la bonne hauteur. Vous pouvez remonter légèrement le flotteur pour que l’esche repose sur le fond ou baissez légèrement ce dernier pour que l’esche évolue, décollée du fond.

C’est aussi à cette étape que vous devez explorer et déterminer le fond. Cela vous permettra de savoir ce qui se trouve sur le fond. Le sondage se fait à l’aide d’un plomb sonde pincé sur l’hameçon. Vous devez prendre le soin de garder la ligne bien verticale. Par ailleurs, il est important de bien faire la sonde sur le fond. Cela évite de pêcher dans un fond couvert d’herbiers.

Une fois, le sondage terminé, vous devez poser votre canne sur les piquets et faire des boules d’amorce ayant la grosseur d’une orange. Lancez ensuite les amorces à la pointe de votre canne. Par ailleurs, pour garder les poissons à votre place, n’hésitez pas à mettre une petite boule d’amorce sur le coup pendant la partie de pêche. Soyez aussi le plus précis dans les lancers pour attirer et de regrouper les poissons sur le même coup.

Généralement, les premières touches arrivent plus ou moins vite. Il faut juste laisser le temps aux saveurs de l’amorce de se diffuser dans l’eau et aux poissons d’arriver sur le coup. Ce temps d’attente dure quelques secondes. Soyez donc attentif à la touche. Celle-ci est le plus souvent bien visible. Seuls les mouvements du bouchon varient. Ainsi, lorsque celui-ci reste sur le côté, vous devez comprendre que le poisson a pris l’appât à la descente. Dans ce cas, il faut ferrer. Aussi, pour être plus sûr, le mieux est de ferrer au moindre mouvement suspect du flotteur.

Enfin, il faut savoir que pour réussir la pêche au coup, il vous faudra faire preuve d’une grande patience.

Publié le
Catégorisé comme blog